accueil | installation: les Exclus | événements | atelier modèle vivant | ateliers jeune public | artistes | liens | contact
     

le MOTif
Paris 

27 au 30 mai 2011

présentation
d'une nouvelle forme
de cette oeuvre
de collaboration


Bookmark and Share



 

EPLV
les Exclus : Peinture en Livre… en Vidéo

corps - langages - mémoires


installation d'arts visuels et vivants
Une démarche qui magnifie le livre.
Des artistes s'emparent de quelques exemplaires destinés à la destruction et construisent une oeuvre transversale : écriture, corps, peinture, musique, vidéo, scénographie, recyclage.  
Vous êtes invité à déambuler dans l'oeuvre, parmi des totems qui abritent chacun un couple
livre peint - vidéo.
L'oeuvre est nourrie en direct par des
performances ponctuelles, issues d'une réflexion sur l'exclusion, l'identité, la mémoire, le temps.

exposition modulable
Installation avec 13 totems - salle 80 m2 minimum - sans lumière du jour
Installation avec 1 totem 3 m2 - salle obscure ou espace délimité par un isoloir
Installation avec X totems suivant les dimensions du lieu
+ Performances pouvant être définies en accord avec les lieux d'accueil
+ Prolongement outils pédagogiques

peinture en livre & scénographie
Mirella Rosner
vidéo et/ou totem
Alexander Bayer . Marie Busson . Régis Beaumont . Cyrille Bosc
Frédéric Bouhon . El Bowax . Octavio Espirito Santo . Claude Grinberg
Thomas Haaf . Marie Danielle Koechlin . Ab Kowalski . Stefano Lanini
Alberto Moncayo . Violaine Roméas . Mirella Rosner . Christine Traxeler

programme des performances
vendredi 27 mai
17h _ Rodion Pavlovski modèle + Eugénie Kuffler vents + Sophie Hutin danse butô +
Hélène Bass violoncelle + Abdelhadi El Rharbi oud
19h _ Amadou Gaye poèmes extraits de Négritude
Eugénie Kuffler corps, voix, piccolo, flûte, saxo - Dans ce lieu
samedi 28 mai
17h _ Rodion Pavlovski modèle
Sophie Hutin danse butô + Trax, Max Gratto lecture
19h _ Marion Expert texte, modèle + Matthieu Lecocq lecture
Hélène Bass violoncelle + Abdelhadi El Rharbi oud, voix + Babou gatam
dimanche 29 mai
17h _ Abdelhadi El Rharbi oud, voix + Caterina Perazzi Nature morte
19h _ Caterina Perazzi Nature morte
Dominique Fonfrède voix lecture + Hélène Bass violoncelle + Sophie Hutin danse butô
lundi 30 mai
17h _ Trax + Robert de Quelen lecture + Sophie Hutin danse butô
19h _ Tamara Milla Vigo danse - Camino
Amadou Gaye poèmes nègres
Amélie Gaulier danse

plus d'autres surprises...

vous êtes invités à venir dessiner

du 27 au 30 mai - 14h à 21h
le MOTif - 6, villa Marcel-Lods, Passage de l'Atlas - 75019 - M° Belleville
http://www.lemotif.fr/

à l'occasion des Portes ouvertes des Ateliers d'Artistes de Belleville
n°94 (plan des AAB)

contact
Mirella Rosner direction artistique 01 46 36 88 14
Laure Samuel communication 06 61 30 53 79

EPLV-visuel.jpg
© Bérangère Lomont

 

 

EPLV
les Exclus : Peinture en Livre… en Vidéo

Une Installation Itinérante, Un Projet Multiforme, Évolutif, Cosmopolite, Un Hommage à Tous les Exclus

Conception Mirella Rosner


Le Projet en cours, est né d'une recherche sur le corps, les langages et la mémoire. Le corps peint sur des supports livres, principalement des exemplaires exclus du fonds des bibliothèques de la Ville
de Paris. Une réhabilitation pour treize livres qui, après mise en peinture, deviennent des exemplaires uniques et chacun, le personnage principal d'une oeuvre vidéo, treize vidéos.
Treize réalisateurs qui viennent de multiples horizons professionnels (cinéma, vidéo, documentaire, théâtre, danse, télévision, école) et géographiques (Allemagne, Colombie, France, Italie, Portugal, Roumanie). Chacun choisit un livre peint et traduit sa propre lecture de l'œuvre en élaborant un film vidéo (3 à 8mn). Des musiciens interviennent pour la création de bandes son originales.
Le but de ce projet est de créer des passerelles entre des créateurs de cultures et d'expressions artistiques diverses, écriture, corps, peinture, musique, vidéo, scénographie et un public participant.

Une Installation Évolutive et Itinérante

Dans une ambiance "extérieur nuit", le visiteur, tous sens sollicités, circule à l'intérieur de l'œuvre. Constituée de treize "structures totémiques", comprenant chacune un couple "livre peint et vidéo", disposées sur un tracé au sol du signe de l'infini.
Le corps est réintroduit au sein de l'installation, qui devient espace de représentation, avec des interventions ponctuelles d'artistes du spectacle vivant, en adéquation à la scénographie existante. Voix, corps, musique, les performances viennent se superposer aux différents langages déjà présents dans l’exposition. Nous retrouvons ainsi la dynamique de la spontanéité du geste. À chaque étape de l'itinerrance, l'objectif est de faire participer des artistes proches du lieu, en accord avec les structures d'accueil.

EPLV - les Exclus : Peinture en Livre... en Vidéo est une exposition vivante accessible à tout public et vise la rencontre avec la diversité artististique. Issue d'une collaboration multiculturelle, elle associe non seulement des créateurs, mais aussi des structures européennes. Nous sollicitons des partenaires étrangers également, pour provoquer une mobilité entre Paris, la France et l'Europe : Genova, Lisboa, München, Bucuresti,...

Le projet a obtenu le Prix du Jury "idée la plus innovante" au Marché Foire de l'Odéon, Les Arts du Livre, en octobre 2001.
Le départ de l'itinerrance de ce projet en cours, sous la forme de l'installation optimale, fut à la Maison des Métallos, Paris, durant les Portes ouvertes des Ateliers d'Artistes de Belleville, en mai 2003, avec 8 livres/8 vidéos, et pendant neuf jours une dense programmation d'arts vivants, dont certains ont été conçus pour l'installation, autour des thèmes corps, livres et exclusion.
Depuis les livres furent présentés dans différentes expositions et les films dans plusieurs festivals, ils sont actuellement tous réalisés.

Cette installation est un hommage à tous les exclus.

 


Les Exclus
Il s'agit de livres provenant de bibliothèques municipales, principalement de la Ville de Paris.
Pour renouveler le stock des actualités il faut libérer de la place, les bibliothécaires enlèvent des rayons les livres qui ne sont plus empruntés depuis longtemps, en mauvais état, plus de trois exemplaires ou reliure rouge ancienne…
Avant, ces livres partaient "AU PILON", donc détruits. Maintenant dans certaines villes, après une prise de conscience de ce gaspillage, ils sont donnés à un service qui les redistribue à des écoles, hôpitaux, prisons, associations ou pays pauvres.
J'ai demandé à l'une des bibliothèques de mon quartier, d'en choisir quelques-uns pour continuer ma recherche de peinture. J'ai été attirée par des titres traitant de thèmes qui me préoccupent : exil, esclavage, cosmopolitisme, judaïsme, rire, résistance, …
Après avoir été démagnétisés, ces livres ont eu leur visa de sortie avec le tampon : EXCLUSION DU FONDS DE LA VILLE DE PARIS.
À cause de leur nouveau "statut-identité d'exclus", j'ai eu envie de les réhabiliter et j'ai décidé de les mettre en scène dans une installation. À travers eux, je voudrais apporter un hommage symbolique à tous les exclus.

 

Treize réalisateurs
EPLV – les Exclus : Peinture en Livre... en Vidéo

Notes des réalisateurs
un livre – un film

Alexander Bayer
An excluded book
(le livre : Effi Briest, Theodor Fontane, Club Bibliographie France,1957)
Between doors of a book lifes.
Entre les portes des vies d'un livre.
bayeral@web.de

Marie Busson
Eclipses
(le livre : Delirium suivi de l'île, Boileau-Narcejac, Denoël, 1969)
Deux récits, l'un d'alcool et de feu, l'autre d'eau et de vent
Dans les deux récits un crime est commis
Dans les deux récits le mort disparaît
Cadavres escamotés, éclipses des corps
Et là, sur ces pages, Mirella Rosner devient l'instrument de leur réapparition.
Valéa Djinn, au son, fait parler les voix du livre au rythme des éléments.
mbusson@noos.fr

Dominique Dattola
Le quatuor des sables
(le livre : Cléa, Lawrence Durrell, Buchet-Chastel, 1960)

Huit minutes d'encre, de sable, d'eau de mer et de soleil. Huit minutes de corps tracés à même la chair de leurs modèles. Huit minutes de caractères d'imprimerie, de grains de peaux et de papiers. Huit minutes stratifiées au rythme des voix fermes du quatuor : Cléa, Lawrence, Mirella et moi : le chant lointain des tanks ensevelis "à tout jamais" sous le sable du désert comme s'évanouissent à l'aube les plus terribles cauchemars de tous les
amants de la terre.
datto@free.fr

Octavio Espirito Santo
Ex Libris
(le livre : Autobiographie précoce, Eugen Evtouchenko, Julliard, 1963)

Le livre est un outil de communication, d'information, de transmission d'émotions, l'audiovisuel, le dessin et la peinture également. Ainsi, j'ai voulu dans ce film court, que le livre peint danse symboliquement au rythme des émotions que les lettres, les couleurs, la matière transmettent, développant ainsi l'amitié entre ces trois genres d'expressions.
otariu@yahoo.fr

Claude Grinberg
Palimpseste
(le livre : La juive du Pape, Claude Mossé, Rocher, 1995)

Une vieille tradition de l'occultation court en littérature et en art, celle du palimpseste. Le travail de Mirella Rosner emprunte à cette pratique. Le texte littéraire qui sert de support, exsude son sens et ses signes pour sonner l'essence de la personne qui le convoque. Cette transparence, c'est ce qu'il faut traduire dans cette nouvelle impression qu'est un film, qui comprend forme, couleur, cadre, mouvement, durée, labyrinthe… des sons et des signes.
claude.grinberg@wanadoo.fr

Thomas Haaf
La peau blanche des mendiants
(le livre : Charge d’âme, Romain Gary, Gallimard, 1977)

Derrière les murs des prisons, des centres d'acceuil des refugiés, des cimetières on ne voit pas les exclus. Mais on voit ces corps peints par Mirella ROSNER sur les pages des livres exclus du fonds des bibliothèques de la Ville de Paris; cela m'a donné l'envie de multiples surimpressions - des arbres, des caractères noirs imprimés sur le papier fabriqué du bois blanchi et d'une voix féminine qui fabule des transgressions...
phantaskop@web.de

Stefano Lanini
Mémoire de phrases
(le livre : Shadrak dans la fournaise, R. Silverberg, Laffont, 1981)

Dans le livre, objet contaminé, objet transformé, on a superposé plusieurs contenus, plusieurs messages : son origine et le texte écrit du livre initial, le travail du modèle et la matérialité de son corps, le travail de l'artiste et l'inscription de son dessin qui se fixe sur les pages écrites, tout ça sort du livre au simple geste de l'ouvrir et de le feuilleter.
stefanolanini@hotmail.com

Jean-Yves Martel
Adun
(le livre : La Nuda, François Salvaing, Julliard, 1994)

On est exclu ou on s’exclue ? Qu’est-ce qui fait qu’on joue pas le jeu ?
Qu’on est mis hors jeu ou qu’on s’y met ?
Quelle est cette alchimie bizarre, pas trouver l’entrée, le mode d’emploi ?
T’es pas invité mec, tu joues pas le jeu mec.
Pas de jeu sans exclu, faut bien se tenir chaud, et le plus simple, c‘est de pas se poser de questions.
Ca marche pas ton truc, ou t’es bien trop fort, je veux pas entendre ta vérité, mec, alors dégage !
jymartel@video-amplitude.com

A.M. Moncayo
L'ivresse de Laura
(le livre : Le Rire de Laura, F. Mallet-Joris, Gallimard, 1985)

Partir à la découverte du rire authentique dans toutes les formes possibles : sincère, ironique, nerveux, dramatique. Imaginer une société utopique où le rire devient la seule monnaie d'échange, celle qui ne s'accumule pas et qui se multiplie par le seul fait de s'offrir sans rien attendre. La seule monnaie à la portée de tous et en quantité infinie.
06 14 12 52 92

Ludivine Phésor et Valérie Villeneuve
Dal Ralish
(le livre : La Girafe, Marie Nimier, Gallimard, 1987)

Faire parler des images, les lier aux mots et aux phrases. Proposer un nouveau mode de lecture à ceux qui ont oublié la puissance d'un livre et ses nombreuses écritures.
Résister face à la marginalisation commanditée, censure d'un droit à l'existence propre d'entités libres de se révéler.
Légitimisation du devoir à la re-création d'un souffle, de son propre espace-temps.
lu-di-vi-ne@wanadoo.fr - Valerie Villeneuve, piouc7@caramail.com

Mirella Rosner
Les chemins de célébration
(le livre effeuillé : Guide de la France Michelin, les Guides Rouges,1978)

Un parcours de vie-s aux frontières du souvenir et de l'imaginaire. Les émotions respirent, rythmées par des allers-retours présent-passé/présence-absence de l'homme et de la femme.
mirella.rosner@noos.fr

Christine Traxeler
Tout ce qui brille...
(le livre : Les orpailleurs de Thierry Jonquet, Gallimard série noire, 1993)

D'une part « Tout ce qui brille...» est tissé de correspondances, réfléchies ou surgies, avec le travail de Mirella Rosner et « les Orpailleurs », arbres et miradors, incendie et crémations, sève et couples, crime et idéal...
D'autre part images et textes y ont un double sens. Tout ce qui brille n'est pas d'or. Le dédicataire est et n'est pas le dédicataire. La destruction est renaissance. Des crimes ont été commis qui ne sont pas ce qu'ils paraissent.
traxs@free.fr

 

 

intervenants
à la Maison des Métallos
Paris
23 mai - 1 juin 2003


peinture en livre,
scénographie :

Mirella Rosner
vidéo :
Alexander Bayer
Dominique Dattola
Octavio Espirito Santo
Claude Grinberg
Thomas Haaf
Jean-Yves Martel
A.M. Moncayo
Ludivine Phésor

Valérie Villeneuve


théâtre

Cie Un Brin De Thé...
Cyrille Bosc
danse
Cie L'éclaboussée
Tectonik
modèle/perfo
Patrick Bellaïche
Nathalie Ouyenga
Rodion Pavlovsky
Hervé Szydlowski
musique
Adidgio –1+1
Pierre Guégan
Krassen Lutzkanov
Tambours Bata

 
 
Tectonik
 
 
Peinture en livre / Effi Briest  
   

Peinture en livre / La girafe